Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
En Roue Libre

En Roue Libre

Périple à vélo

La sécurité à vélo

Soyons visibles!

Soyons visibles!

S'il y a un point sur lequel je suis intraitable, c'est sur la sécurité.

Ma coéquipière pense qu'avec 25 années de pompier, c'est logique!

A moins que ce ne soit tout simplement une déformation professionnelle.

Je vois encore trop de comportements lors de mes sorties en vélo qui sont inacceptables.

A vélo, nous dépendons des autres usagers de la route : automobilistes, piétons mais également des autres cyclistes.

Ma coéquipière a souvent été effrayée sur les routes par le danger qui arrive de toutes parts : il a fallu se montrer rassurant plus d'une fois.

Elle a tout de même fait les frais d'un piéton qui a traversé la route sans regarder, en sortant d'un commerce à Jard sur Mer.

Belle frayeur, un écart important sur la route, un peu de panique pour Isabelle et comble de la situation, ce piéton se met à nous insulter...

Rouler avec une météo exécrable nous met dans des situations compliquées:

  • les vélos "penchés" avec la tempête le lundi de Pâques à l'Aiguillon sur Mer,
  • Les coups de vent à la sortie des abris (haies, maisons),
  • Les routes glissantes et chemins détrempés, le fameux jeudi où nous avons tout eu dans la même journée : pluie, vent, grêle, froid.

Pour Isabelle, c'était une première avec ces conditions météo.

D'où l'importance de porter des vêtements fluos, d'avoir sur nos vélos et remorque des éclairages puissants.

Nous sommes toujours surpris d'être doublés (ou plutôt frôlés) par des voitures sans phares ni clignotants.

Par précaution, plusieurs fois, j'ai demandé à Isabelle de rouler devant, non pas pour me protéger du vent...mais parce que la remorque avec son éclairage et son drapeau situé à 1.50m éloigne "un peu" les automobilistes.

Parlons un peu du comportement des automobilistes:

Il y le " râleur pressé", il klaxonne et effectue un dépassement dangereux.

Les "timides" également dangereux, ils hésitent à dépasser, vous leur faites signe de passer mais ils attendent parfois trop longtemps et s'élancent à retardement.

Et ceux que les cyclistes dérangent, la route est à eux , ce sont les plus dangereux et surtout les plus excités.

Heureusement, il y a les "patients et sympathiques", ils attendent que la route soit dégagée, un appel sonore pour prévenir du dépassement et surtout un écart important.

Pour les aider, je n'hésite pas à faire un peu de signalisation, comme pour les sorties avec le club.

En retour, j'ai très souvent un geste de sympathie.

Il y a eu aussi les automobilistes curieux de notre attelage.

Je me suis aperçu, à plusieurs reprises, que les Allemands et les Hollandais sont très respectueux des cyclistes, attente avant le dépassement qui est fait dans les règles de sécurité.

Mon constat est sans appel:

En France, sur 10 voitures qui effectuent un dépassement, seulement 2 mettent leur clignotant.

La route est à tous, partageons-là!

Le passage vers l'ile de Ré a été un plaisir, le pont est parfaitement balisé et sécurisé par des lisses en béton. La circulation est intense, nous sommes pourtant en semaine et hors vacances scolaires.

Nous retiendrons donc qu'il est primordial d'être vu, de porter des vêtements fluos et que les vélos et la remorque doivent être équipés d'éclairages puissants.

Le drapeau sur la remorque est un élément sécurisant, il permet d'être vu de loin.

N'oublions pas également que la sacoche avec le matériel de dépannage doit être accessible, tout comme la trousse de 1er secours avec impérativement la couverture de survie.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article